Appareil auditif- 5 choses qui prouvent que vous devez agir

Sans prise en charge, la surdité peut vite devenir handicapante. Pour ne pas rester isolé socialement, un appareillage auditif s’impose. Il reste à savoir quand faut-il sauter le pas. Les 5 signes qui vous disent qu’il est temps d’agir et de se faire appareiller.

Les différents degrés de surdité

Le moyen le plus sûr pour savoir si on souffre de surdité ou pas est de faire un test d’audition auprès d’un professionnel. Seul ce dernier peut établir un diagnostic précis sur la nature de votre trouble auditif et de juger si vous devez porter un appareil auditif ou non. Le niveau de perte d’audition est mesuré en dB.

Donc, une personne qui a une ouïe normale entendra un son inférieur à 20 dB. Sinon, on peut classer le degré de perte d’audition comme suit :

  • 20 à 39 dB : surdité légère. La personne entend une conversation normale mais pas lorsqu’on chuchote.
  • 40 à 69dB : surdité moyenne. Il faut parler fort pour que la personne perçoive la conversation comme normale.
  • 70 à 89 dB : surdité sévère. La personne arrive à entendre la conversation lorsqu’on parle à haute voix mais elle n’en saisit pas le sens.
  • Plus de 90 dB : surdité profonde. La personne n’entend que les bruits extrêmement forts comme le son du réacteur d’avion.

Les 5 signes qui indiquent qu’il est temps de se faire appareiller

  • Vous entendez une conversation mais vous n’y comprenez rien.
  • Vous avez tendance à parler à haute voix, même dans un lieu calme.
  • Vous entendez ce que qu’on vous dit mais vous n’arrivez pas à comprendre.
  • Vous vous faites répéter un peu trop souvent.
  • Vous avez toujours l’impression que tous vos interlocuteurs n’articulent pas bien.

Une fois que vous avez reconnus l’un de ces signes de surdité, vous devez consulter un médecin ORL sans trop attendre. Il saura vous indiquer la démarche à suivre selon le diagnostic qu’il aura établi.