Pourquoi est ce que l’audition baisse avec l’âge ?

Saviez-vous que dans une ville d’Angleterre, si vous êtes âgé de moins de 20 ans, vous risquez d’être incommodé par le « mosquito sound » si vous restez planté devant la vitrine d’une boutique ? Il s’agit d’un bruit aigu de 20 000 Hz qui est très désagréable l’oreille destiné à tenir à distance les éventuels fauteurs de troubles. Si vous avez dépassé la trentaine, vous n’entendriez plus ce bruit et c’est tout à fait normal. Notre audition baisse avec l’âge et cela commence par l’incapacité d’entendre des sons aigus. Pourquoi ?

Processus naturel de vieillissement

Notre capacité auditive commence à baisser lorsque nous devenons trentenaires ou quadragénaires. Une personne adulte sur cinq et plus de la moitié d’octogénaires souffre de la perte auditive. Ce phénomène est causé par la disparition progressive des cellules ciliées au fur et à mesure que l’on vieillit. Petite explication, les cellules ciliées ne sont autres que des cellules sensorielles qui recouvrent la cochlée. Elles ont pour rôle de transmettre les signaux sonores perçus au cerveau.

La perte de l’audition s’accentue avec l’âge. Ce phénomène est appelé la presbyacousie. La presbyacousie est à l’audition ce que la presbytie est à la vue. Les hommes perdent en moyenne 0.5 décibel par an à partir de 60 ans. Ensuite, ils perdent 1 décibel par an entre 60 et 70 ans et 1.5 décibel par an entre 70 et 75 ans. Au-delà de 75 ans, ils perdent environ 2 décibels par an. Pour la gent féminine, la perte se fait progressivement de la même manière, mais elle commence dix ans plus tard, c’est-à-dire à partir de 70 ans.

Nos recommandations

À partir de 60 ans, il est recommandé de faire un dépistage. D’ailleurs, si vous pouvez le faire plus tôt, ce sera mieux.

Dès que vous ressentez une gêne dans la perception de bruit ou vos proches, consultez un médecin ORL sans attendre. Il ne faut pas considérer le moindre inconfort auditif comme minime. Si elle n’est pas prise en charge rapidement, la perte auditive devient sévère et peut affecter le fonctionnement du cerveau qui n’aura plus l’habitude de traiter les signaux sonores.